Scénario

L'école HEC décide d'initier des ateliers afin de vérifier la faisabilité d'une chaire d'économie politique, face à l'université, à Sciences-Po et à l'ENA. 

Elle recrute un animateur qui est un ancien élève de l'école, fondateur et dirigeant d'un groupe international de conseil aux entreprises.

Et elle lui confie un panel sélectionnés d'étudiants volontaires des plus équilibrés : hommes et femmes, français et étrangers, admis par concours et admis directs avec une expérience exceptionnelle.

Les ateliers se déroulent en temps réel, au cours de ce premier trimestre 2012, pendant la période électorale.

 

Ils cherchent ! ...

 

Ces étudiants vont commencer par vider leur sac, exprimer la part de révolte qu'ils ressentent en observant les dysfonctionnements des systèmes économiques et politiques. Ils font l'expérience de leurs différences.

Ils étudient les situations avec le maximum de candeur, mais avec les moyens modernes que la meilleure école européenne de gestion met à leur disposition.

Ils choisissent les grandes directions qui peuvent améliorer le cours des choses.

Certains étudiants sont très impliqués dans ces analyses, diagnostics et solutions.

 

Enfin ...

 

... sur la suggestion de leur animateur, ils vont chercher une réforme fiscale qui répond presque parfaitement à la quadrature du cercle, un nouvel impôt :

  • à la hauteur des enjeux économiques de la France (40 milliards par an)
  • qui ne pèse pas sur les revenus du travail pour ne pas désolvabiliser les plus pauvres ni démotiver les plus talentueux
  • qui ne porte pas non plus sur les revenus du capital parce que ce pays a besoin de plus de travail et de plus de capital investi, notamment dans les fonds propres des entreprises
  • socialement acceptable : personne ne descendra dans la rue, ne fera grève ni n'exilera son capital à cause de cette suggestion fiscale
  • susceptible de corriger de nombreux blocages auxquels est sensible toute une partie de la population française
  • qui, non seulement ne ralentira pas l'économie, mais l'accèlerera
  • et donc susceptible de remplacer d'autres taxes dont le caractère toxique est universellement reconnu !

... et ils vont trouver !

 

 

Commentaires

On m'a demandé à quoi correspond le roman par rapport aux thèses développées. Ma réponse est qu'il s'agit d'une illustration des (bonnes) pratiques dans la vie économique.

Mais alors, m'a-t-on demandé, pourquoi décrite les aventures de couples des étudiants? Ma réponse, explicité dans le livre, est que les problèmes personnels des salariés, comme ceux des étudiants du roman, s'invitent sur le lieu de travail. Il est indiqué pourquoi il peut être contreproductif de les ignorer.