Réponses - Explications

Q. Est-ce qu'une simple réforme de la taxe foncière ne ferait pas bonnement l'affaire? Il me semble que si on corrigeait simplement l'assiette (sur la base des loyers réels) ça serait déjà pas mal. Y.L.

 

R. Améliorer la taxe foncière ?
Ce serait évidemment une nécessité, ne serait-ce que pour des raisons d’équité, mais avec beaucoup d’inconvénients
ou de manque à gagner par rapport à une TFC :
1. C’est une taxe locale, donc pas de peréquation entre les communes, ce que l’on cherche depuis 20 ans.
C’est à Paris que les loyers sont les plus élevés mais c’est aussi une des villes ou la taxe foncière est la plus faible, la seconde observation pouvant expliquer la première...
2. Quand vous investissez sur votre maison, comme l’isolation, l’Etat vous fait cadeau d’une partie de votre investissement pour vous y encourager, mais ensuite la valeur locative augmente et la taxe foncière revue comme vous le proposez augmente aussi, ce qui vous décourage.
3. Plus généralement, la taxe foncière actuelle est une démotivation à de belles constructions, lesquelles sont porteuses de beaucoup d’emplois (comme on le voit à l’étranger, d’ailleurs : 13% du PNB consacré au bâtiment dans les grands pays de l’OCDE contre 10% en France).
4. Il y a une réelle pédagogie économique à séparer le prix du terrain du prix des constructions qui l’occupent.
Cette pédagogie sera d’autant plus efficace qu’elle fera l’objet d’une taxation séparée. Et on pourra enfin récupérer des terrains, en nombre suffisants et à des prix plus raisonnables, pour booster la construction avec des prix finaux acceptables.
5. Pour plusieurs des raisons ci-dessus, il n’y aura pas d’incitation “dure” (bâton plutôt que carotte) pour favoriser le renouveau urbain, notamment la densification pour optimiser les infrastructures et le remplacement du vétuste pour du neuf, mieux adapté.
Réaction de Y.L. : il y a bien matière à débats